ÇA MARCHERA JAMAIS

Une variation sur l'échec
Création collective mise en scène par Nicolas Ramond
Théâtre - Création mars 2019
Durée : 1h05
À partir de 12 ans

- Prix spécial interprétation lors du Prix Célest’1 en 2019 - 

Le Spectacle

Création collective de la compagnie lyonnaise Les Transformateurs,

Ça marchera jamais se pose des tas de questions. Des questions qui nous concernent

toutes et tous, qui nous amènent à approfondir les causes et les conséquences des

événements que nous appelons des échecs.

Mais finalement, qu’est-ce qu’un échec ? Connaissons-nous quelqu’un qui gagne

toujours ? Et puis, sommes-nous prêts à gagner à n’importe quel prix ? D’ailleurs, après

combien d’échecs pouvons-nous estimer que nous avons réussi ?

Examinant avec malice les soubassements de nos défaites et de nos succès, Ça

marchera jamais s’intéresse à nos fragilités, à nos doutes et à nos craintes.

À tout ce qui nous manque. Tout ce qui nous fait boiter. Conçue à partir d’improvisations,

cette suite de réflexions, d’images, de danses, de chants, de musiques… arpente

les routes de l’inventivité et de la dérision. Il règne dans cette fantaisie théâtrale une

atmosphère de douce folie. De délicate extravagance. Alors, échec ou réussite ?

La réponse, comme souvent, est dans la question.

 

Note d’intention

« Déjà essayé. Déjà échoué. Peu importe. Essaie encore. Échoue encore. Échoue mieux. »

Samuel Beckett

Création collective à partir d’improvisations, cette pièce questionne les notions d’échec et de réussite. Comme on dit au théâtre « Trouve ton clown », nous, nous dirons « Trouve ton talon d’Achille » Vous savez, Achille, le héros légendaire de la guerre de Troie. Pour rendre son corps invulnérable, sa mère le plonge tête la première dans les eaux du Styx en le tenant par le talon. Ce talon, la seule partie non immergée de son corps, sera son point

faible.

Moi par exemple, mon talon d’Achille c’est la dyslexie.

Vous savez, la dyslexie, « cette difficulté d’apprentissage de la lecture, sans déficit sensoriel ni intellectuel, qui se caractérise par la confusion des lettres, des sons et par des difficultés de mémorisation » (Larousse).

Je suis un « dys ». J’ai un dysfonctionnement. Et je fais du théâtre. Je fais du théâtre dyslexique. Vous savez, le théâtre « C’est l’art de représenter devant un public une action dramatique » (Larousse). Alors, quand il s’agit d’écrire la note d’intention de ce prochain spectacle, je me dis :

ÇA MARC

HER

AJA

MA

IS

Nicolas Ramond

Distribution

Jeu > Anne de Boissy et Jean-Philippe Salério

Lumières et scénographie > Yoann Tivoli

Musique et son > Sylvain Ferlay

Collaboration dramaturgique > Claire Terral

Collaboration chorégraphique > Annette Labry, Emma Dufief

Collaboration orthophonique > Mari-line Chef

Le projet s’est aussi écrit avec les poèmes :

"Et pourtant chaque matin" et "Comme tout le monde" de Thomas Vinau du recueil Bleu de travail (Ed. La Fosse aux ours), "Amortir la chute" de Marlène Tissot (Ed. Le Pédalo Ivre), "Le poisson" de Bruno Gibert, extrait de son livre Réussir sa vie (Ed. Stock)

Coproduction et soutiens  

Grand Angle, Scène Régionale Pays Voironnais

Avec le soutien du Théâtre National Populaire - Théâtre Nouvelle Génération - CDN de Lyon, du Théâtre de la Renaissance, du NTH8 / Nouveau théâtre du 8ème et les Célestins, Théâtre de Lyon.

Aides à la production 

DRAC Auvergne-Rhône-Alpes / Région Auvergne-Rhône-Alpes

 

Dates passées et à venir 

Le Toboggan - Décines (69)

> le 1er avril 2023

Théâtre de l'Oulle, salle Tomasi - Avignon (84)

> juillet 2022

Théâtre Jean Marais - St Fons (69)

> le 11 février à 2022 20h30

Les Célestins - Théâtre de Lyon 

> du 9 au 19 décembre 2020 à 20h30, dimanche à 16h30 - ANNULE

Relâche lundi 14

Les Célestins - Théâtre de Lyon 

> du 22 au 26 juin 2021 à 20h30

L'Hexagone - Scène nationale de Meylan (38) - ANNULE

> les 23 et 24 février 2021 

Théâtre de l'Elysée - Lyon 

> 04, 05, 06, 27, 28 et 29 novembre 2019

La Presse en parle

 

> Culture Lyon.fr, juin 2021

« Il règne dans cette fantaisie théâtrale une atmosphère de douce folie. De délicate extravagance. Alors, échec ou réussite ? La réponse, comme souvent, est dans la question. »

> Échec et mate aux Célestins Luc HERNANDEZ le 21 décembre 2020 , Exit Mag.

« Comment devenir un loser magnifique et surtout, surmonter la défaite ou mieux, le sentiment d’avoir raté. Tel est le joli parcours initiatique de ce spectacle au titre par trop modeste… Jusqu’à un final estomaquant en forme d’archives sportives, qui devrait là encore trouver tout son sens dans la retransmission. Un spectacle qui aura su partir d’une auto-fiction chagrine pour s’ouvrir aux autres de la façon la plus salutaire, voilà qui est idéal pour remonter le moral des troupes pendant la période déprimante des fêtes… »
 

> Le Progrès, 26 novembre 2019 

« Sur le plateau, Anne de Boissy et Jean-Philipe Salério, toujours excellents, illustrent sa réflexion sur les différentes manières de se planter en beauté » 

 

> Le mois Ramond au Théâtre de l'Elysée Nadja Pobel le 5 novembre 2019,

 

Le Petit Bulletin "Nicolas Ramond, directeur de la compagnie Les Transformateursdepuis 1992, n'est plus un artiste émergent comme ce lieu sait en accueillir, conformément à son label Scène découverte. Mais son travail est à découvrir encore et encore, comme cette création sensible qu'est Ça marchera jamais (du 4 au 6 et du 27 au 29 novembre, prix spécial Célest'1 en juin dernier). L'excellent duo d'acteurs composé d'Anne de Boissy (également dans Boire, les 22 et 23 novembre) et Jean-Philippe Salério dit avec brio et drôlerie ce que peut-être l'échec dans ce milieu culturel pas comme les autres."