• Facebook - White Circle
  • Vimeo - White Circle

​© Les Transformateurs / 2017. Créé avec Wix.com

FESTUM

Création et mise en scène de Nicolas Ramond
durée > 1h15
À partir de 8 ans
Art de rue - spectacle en déambulation - Création 2016 
Note d'intention

Depuis 2011, Les Transformateurs mènent un cycle de recherches artistiques autour de la norme et de l’anormalité.

La rencontre avec le travail quasi ethnographique du photographe Charles Fréger (exposé au Musée des Confluences depuis juin 2018 dans le cadre de l'exposition temporaire "Yokainoshima, esprits du Japon") et de sa série de portraits Wilder Mann les a amené à s'intéresser tout particulièrement aux rites et figures des traditions européennes de mascarades et de carnaval et à la question du monstrueux. Inspiré également par l’album jeunesse Max et les maxi monstres de Maurice Sendak et par l'univers du cinéaste d’animation Hayao Miyazaki (notamment par Le voyage de Chihiro), ils créent le spectacle Festum, les repus et les affamés joué au festival Chalon dans la rue en 2016.

 

 

Résumé

lls sont quatre. Deux femmes et deux hommes que le destin à réunit. La vie ne les a pas ménagés. Leur parcours, solitaire et chaotique, les a menés dans les profondeurs de la grande forêt. On raconte qu’elle est hantée.

Ils y vivent à la marge, accompagnés d’un troupeau de bêtes étranges que l’un d’entre eux est parvenu à apprivoiser. Avec le temps, ils ont appris à faire corps avec les bois. Ils ont développé des qualités indispensables pour revenir à l’état sauvage.

Leur noblesse est dans le paraître. Monstrueux ? Terrifiants ? Fragiles et désoeuvrés, plutôt... Ils en imposent pour ne pas se faire dévorer par un environnement hostile et par les drames passés qui les unissent et les séparent à la fois.

Ils se sont inventés un visage, un corps, une présence au monde qui vient raconter quelque chose de nos propres peurs. Ils se sont créés des rituels dont celui de la grande transhumance. Tels une meute ils entament un périple qui traverse quartiers, villes et villages. Ils nous invitent à les suivre puis ils déposent les masques et se racontent, pour nous rappeler que la frontière qui nous sépare d’eux est fragile.
Alors surgissent des émotions simples.
Des émotions bien humaines.
Des histoires qui font vibrer les grands et les moins grands.
On peut en rire.
On peut pleurer.
On peut rêver.

 
Distribution et partenaires

Texte > Fabienne Swiatly et Nicolas Ramond

Direction artistique et mise en scène > Nicolas Ramond

Création musicale > Sylvain Ferlay et Nicolas Quintin

Régie générale > Yoann Tivoli​

Collaboration chorégraphique > Annette Labry​

Jeu > Caroline Gonin ou Hélène Pierre, Guillaume Motte, Charlotte Ramond, Florian Santos

Musiciens > Sylvain Ferlay et Nicolas Quintin

Complicités > Jean-Paul Filiod - sociologue, Vincent Delpeux - graphiste, Anne de Boissy - comédienne, Olivia Ferrand - plasticienne.
 

Coproductions (2016) 

 

Théâtre du Parc, Andrézieux-Bouthéon / Théâtre de Givors, Festival Les Hommes Forts / Les Ateliers Frappaz, CNAREP de Villeurbanne / Quelques p'Arts, CNAREP de Boulieu-lès-Annonay / KompleXKapharnaüm.

Résidences de territoire

Mars > juin 2017 : La Ferme du Vinatier, Bron

Janvier > mai 2018 : Médiathèque Jean Prévost, Pôle en Scènes et la Ville de Bron.

Dates 2018 - 2019

15 et 16 septembre,14h à 18h > Musée des Confluences - Lyon

Performances immersives dans le cadre des journées du Patrimoine.

13 et 14 avril,14h à 18hMusée des Confluences - Lyon.

Performances immersives 

Du 16 au 21 avril > Ateliers Écriture, graphisme, photographie (réservation auprès du musée des Confluences)

25 avril, 18h30 et 27 avril, 16h30  > Musée des Confluences - Lyon.